L’AIGLE A DEUX TETES

OBAMA0004Entre ces deux sceaux du Président des Etats-Unis, quelle est la différence ?

Vous donnez ,bien sûr, votre langue à l’aigle.

L’oiseau emblématique a tourné la tête.

Là, il regardait le faisceau de flèches que ses serres de gauche agrippent.

Ici, il fixe le rameau d’olivier, tenu dans les serres de gauche.

D’un côté, la guerre, le conflit, le napalm, les ogives et le feu nucléaire.

De l’autre, la promesse de jours paisibles, dans des vallées où coulent le lait et le miel.

Le changement de graphisme eut lieu en 1945, sous la présidence Truman, ce qui ne manque ni de sel ni d’uranium. Hiroshima et Nagasaki en sont les preuves.

Au moment où Obama en remet une sérieuse louche en Aghanistan avec l’envoi de 30.000 homme en rab, alors qu’il s’apprête à aller cueillir les lauriers suédois d’une Paix qui n’a pas de prix, il serait bon que l’aigle, telle la girouette ou le coq de nos clochers, fasse subir à son bec un virage de 180° et regarde les symboles de l’affrontement, plutôt que la branche que la colombe portait dans son bec, annonciatrice  pour Noë de la fin du déluge et de la colère de Yahweh.

Versatile volatile, décidément.

Obama va y laisser quelques plumes.

3 réflexions au sujet de « L’AIGLE A DEUX TETES »

Laisser un commentaire