Archives du mot-clé Balzac

Lectures de juillet

Quatre pages de publicité dans Le Monde, à la gloire de Paul Biya, le PDG du Cameroun.
Dans quel vin de palme l’Agence de Communication a-t-elle planté sa plume de calao pour écrire cette phrase d’un délirant lyrisme, renvoyant Senghor, Cesaire, St John-Perse et d’autres, aux oubliettes ?
 » Le partenariat proposé par la France n’en est que mieux accueilli, souhaité même, qui laisse la latitude à l’amant suffoqué d’une étreinte trop forte de prendre un bol d’air. »
La suivante relève de l’éloquence politique la plus prudhommesque :
 » Il est donc logique que Paris ne veuille se départir d’un partenaire qui constitue une base arrière géostratégique de poids et un poste avancé de surveillance de ses immenses intérêts économiques qui vont bien au-delà de la région. »
Heureusement, Balzac me rabiboche avec la littérature.
 » Mais il n’y a point de petits évènements pour le coeur; il grandit tout; il met dans les mêmes balances la chute d’un empire de quatorze ans et la chute d’un gant de femme, et presque toujours, le gant pèse plus que l’empire. » ( La duchesse de Langeais ).